Vérité et mensonges

Publié le par William "dromeur" Kisasondi

Je recycle aujourd'hui un article sur la Vérité publié sur un autre de mes blogs en 2014. Cet article ancien apparaît ci-dessous en italique.


Il me semble en effet que vérités et mensonges sont si inextricablement liés qu'il est devenu difficile de « séparer le bon grain de l'ivraie » et de débusquer les faussetés qui se cachent le plus souvent derrière les déclarations des différents « responsables » de ce monde. Si je mets ici des guillemets c'est que ces personnages sont le plus souvent irresponsables, dans ce sens qu'ils ne reconnaissent aucune morale ni aucune justice d'aucune sorte.

Dans ce monde tout se côtoie, le pire et le meilleur, le grave et le frivole, l'ombre et la lumière. Mais comment savoir où se cache la vérité? Plus que jamais peut-être et c'est assez surprenant à l'heure où internet permet d'accéder à toutes les nouvelles du monde, il est difficile de discerner le vrai du faux. Fukushima, une catastrophe du passé ou une menace bien présente? Bashar el Assad, est-il un dictateur ou un président démocratiquement élu qui défend son pays? L'IVG, est-ce une atteinte à la vie ou un réel progrès pour les femmes ? On peut multiplier les exemples à l'infini. Selon l'idéologie ambiante, les centrales nucléaires ne présentent aucun danger, la Syrie devrait renverser Bashar et l'IVG est une incontestable avancée sociale. Et malheur à qui dit autre chose, celui-là est aussitôt la risée, il devient le « méchant » et comme disait la chanson : celui qui dit la vérité doit être exécuté!

Nous n'avons jamais été plus informés qu'aujourd'hui de ce qui se passe un peu partout dans le monde et pourtant nous ne savons rien de ce qui est réel. Tout le monde, gouvernements de toutes sortes, opposants, ONG de tous bords, puissants et richissimes de tous poils, utilisent les médias, non pour présenter la réalité, mais pour la travestir selon ce qui les arrange. Il nous est ainsi devenu difficile, voire impossible de discerner la Vérité. 

Il est parfois difficile de savoir si une « opinion » universellement répandue est vraie ou si chacun ne fait que suivre la « mode » comme un mouton sans se poser de questions dérangeantes. D'après ce que je constate autour de moi, peu de gens affichent des idées véritablement originales, ils semblent tous se contenter de ce qu'en disent les médias et en premier lieu la télé. Cette dernière a en effet tendance à formater les comportements, idées et idéaux, ce qui est bien dommage. Car la télé frappe tous azimuts, à travers la publicité, les séries, les reportages divers et les informations, ces dernières devenant un passage obligé pour se tenir « informé ».

On dit parfois qu'une chose est vraie parce qu'on en parle à la télé ou dans le journal. Rien n'est plus faux de nos jours ! Une telle affirmation semble bien péremptoire, me direz-vous… Il suffit pourtant de se demander qui sont les propriétaires des différents journaux français. La plupart de ceux-ci sont entre un petit nombre de mains et il en est de même pour les chaînes de télévision. D'ailleurs on voit bien que la plupart de ceux-ci (ou celles-ci) se ressemblent et disent peu ou prou les mêmes choses. 
A l'évidence, les médias sont des organes, non plus d'information mais de propagande au service d'une société mondialiste qui domine même les états et des pouvoirs politiques. 
Les publicités servent moins à vanter les mérites de tel ou tel produit qu'à susciter des désirs grandissants, désir de posséder la plus belle voiture (ou la plus écolo peut-être, mais ça reste un désir proprement matériel), désir de se conformer à la norme ambiante et crainte de se différencier de la masse anonyme. Le phénomène de la mode n'est-elle pas cette envie d'être « comme tout le monde » et de surtout ne pas se faire remarquer ?
Les programmes télévisuels servent à la distraction du peuple tandis que les « informations » servent à unifier les réactions individuelles. Du pain et des jeux, disaient les romains ! On a des jeux (distractions) à profusion et le minimum de pain (juste assez pour survivre et même vivre dans un monde qui a perdu de vue toutes les valeurs spirituelles de nos ancêtres) que nous octroient les puissants de ce monde et leurs marionnettes. 

À l'heure d'internet où on peut aller s'informer à la source, je trouve que peu de gens prennent la peine de farfouiller dans les fin-fond du net pour essayer d'y voir clair. C'est certes plus difficile que d'avaler des infos toutes faites mais les infos sont là pour qui veut les ramasser. c'est un peu comme de manger des plats tout prêts ou de faire la cuisine soi-même. On sait ce qui est en jeu concernant la nourriture! Concernant les infos, c'est la vérité qui est en cause! Elle ne sort pas toute nue du puits et c'est bien dommage, il faut la traquer, la chercher sans relâche et le répandre généreusement.

Internet et les réseaux sociaux sont devenus la principale source d'informations mais celle-ci sont-elles pour autant plus fiables ? Les révolutions colorées qui ont détruit la plupart des pays du « Moyen Orient élargi » (pour reprendre la terminologie en faveur chez les « néocons » américains) ont abondamment utilisé ces derniers pour orienter l'opinion publique mondiale. Il aura suffi pour cela de « recruter » suffisamment d'intervenants pour influencer les autres participants qui crurent, de bonne foi, que ces « révolutions » émanaient des peuples excédés par les régimes en place. Les exemples de manipulations de ce genre ne manquent pas. Il suffit de se donner la peine d'en rechercher la trace, même s'il est vrai que c'est là un exercice particulièrement ardu, la plupart de ces mensonges étant fort bien ficelés. Mais il est également un autre obstacle, plus subtil mais peut-être plus efficace encore, il s'agit du propre entourage de celui qui cherche la Vérité, lequel préfère bien souvent le confort d'une existence paisible et sans questionnements. Le Mensonge, parce qu'il est accepté par le plus grand nombre, semble à leurs yeux plus doux que la Vérité dérangeante. C'est ainsi que le Mensonge prospère…

Ainsi donc, tenter de voir le monde tel qu'il est (et non tel qu'on nous le présente à longueur de temps), se faire sa propre opinion, en somme, me semble être la clé de la libération tant recherchée. Percer les secrets des puissants est sans doute l'opposition la plus efficace. Contre une force irrésistible, on ne lutte pas à armes égales si on cherche à s'y opposer, mais décortiquer les mensonges de ces gens-là les rendra à coup sûr impuissants. Que peut faire un menteur dès lors qu'on sait qu'il ment ? 

« La Vérité vous rendra libres », disait Jésus… 

Mensonge rassurant ou vérité qui libère?

Mensonge rassurant ou vérité qui libère?

Publié dans vérité, mensonge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article