Routiers Scouts d'Europe

Publié le par dromeur

L'espace-temps à Vézelay étant particulièrement capricieux, les événements se bousculent parfois et l'ordonnancement chronologique faisant parfois défaut, ce qui arriva fin octobre 2016 vient seulement d'émerger sur votre blog favori... 

Pardonnez les anges qui sont parfois blagueurs! N'ont-ils pas inondés  dernièrement la colline de leurs larmes que le temps aussitôt transforma en givre majestueux ? 

 

 

Les scouts d'Europe à Vézelay

Les scouts d'Europe viennent régulièrement pour quelques jours à Vézelay. Ils étaient là l'an dernier et de nouveau cette année du 28 au 31 octobre. Au nombre de 2500, ils ont bivouaqué aux Ruesses, au pied de la colline de Vézelay. Dès le vendredi, arrivée de l'intendance dans les rues de Vézelay puis, le samedi, le gros des troupes.

J'ai assisté à la veillée du dimanche soir débutant aux environs de 20 heures. C'est à cette cérémonie que je vous convie à travers les nombreuses photos que j'ai pu prendre ce soir là.

L'attente

Les scouts chantant sur le parvis...Les scouts chantant sur le parvis...

Les scouts chantant sur le parvis...

Les routiers envahissent peu à peu la place devant la basilique pour se masser sur le parvis. Ils portent de grandes croix de bois et ils chantent…

L'un d'eux frappe à la porte, une fois, deux fois…

Immense porte, majestueuse porte qui le domine de toute sa hauteur !

Il frappe encore, son poing s'use contre le bois lie-de-vin, son poing hésite, retombe un instant, las…

Un grincement rauque s'élève, le battant frémit.

Dehors, le routier jubile, il piaffe comme un cheval.

Dedans, des voix !

Dehors, il frappe à nouveau, doucement d'abord, puis de plus en plus fort… Entrer, il veut rentrer !

A l'intérieur, des pas rapides, des silhouettes glissant dans l'ombre, on s'agite, on se prépare.

D'abord seul, il est rejoint par dix autres compagnons et bientôt ils sont cent puis des centaines qui se pressent sur le parvis et s'impatientent…

Dans le narthex à peine éclairé par quelques torches éparses, on chuchote. Des moines, tout de blanc vêtus, s'alignent à présent en deux rangées de part et d'autre du portail clos. Tandis qu'au dehors, ils piaffent, leur nombre grossissant. Les chants retentissent de part et d'autre et emplissent les cœurs...

La façade trapue retient encore la foule qui trépigne à présent, qui frappe sur le sol qui du pied qui du bâton. Et le routier martèle de son poing l'huis de géant qui tarde à s'ouvrir. Ses coups sont lents mais insistants !

Dedans, les moines brandissent chacun une torche, les ombres dansent sur les lourds piliers. Dedans, l'attente et le silence sont à peine troublés de rares chuchotis alors qu'au dehors gronde l'impatience, palpable…

Enfin, la porte cède, lentement ! Avec majesté, elle s'entrouvre… Les routiers la poussent délicatement du dehors tandis qu'à l'intérieur d'autres tirent lentement chacun des deux battants. La façade est vaincue, la porte est béante et la foule qui hésite encore entre. Ils ont de gros godillots, de longs bâtons et des foulards noués autour du cou. Et ils chantent ! Ils s'arrêtent un instant au bord du narthex en un large rang, chacun muni du bâton de marche fourchu pendant que les moines les accueillent en silence, levant bien haut leurs lumières aux ombres volages.

L'entrée des routiers dans la basilique...L'entrée des routiers dans la basilique...

L'entrée des routiers dans la basilique...

La ruée

Brusquement, les routiers s'ébranlent bruyamment, faisant claquer leurs talons et leurs bâtons sur les dalles. Les moines regardent passer ce fleuve déferlant d'où s'élèvent des cantiques. La ruée s'engouffre par le portail intérieur et envahit la nef vidée de ses chaises. Ainsi dépouillée, la basilique s'est agrandie pour accueillir la multitude ! Des porteurs d'étendards, positionnés là dès 20 heures, les attendent alignés le long de la nef d'un bout à l'autre. Ils sont ainsi près d'une trentaine d'étendards.

Peu à peu, ils rentrent tous, à grand bruit, le bruit d'une foule qui marche sur les pavés. Ils se répandent telle une marée sur la plage. Les premiers s'entassent au bord du chœur et les autres les suivent. La nef se remplit bientôt toute entière, les chants cessent, le silence se fait dans l'obscurité. La lumière est dans le chœur seul et les routiers s'assoient par terre, dans l'ombre…

Les musiciens...Les musiciens...Les musiciens...

Les musiciens...

La veillée

Au pied de la statue de Saint Bernard, une chorale accompagnée d'un orchestre installé sur des gradins entonne des chants liturgiques qui rythmeront la veillée. Au milieu du transept prendront place un large cercle de petits lumignons rougeoyants apportés petit à petit tout au long de la cérémonie. Les routiers les allument au loin, les protègent dans leurs mains et les apportent à un moine tout de blanc vêtu qui les dépose à côté des autres… 

Les porteurs de croix traversent toute la basilique, se recueillent un instant devant l'autel puis se dirigent vers le cloître. Ensuite viennent les officiants qui s'installent dans le chœur, suivis enfin du Cardinal Sarah qui dira les quatre méditations offertes aux routiers.

 

Défilé des étendards et des croix...Défilé des étendards et des croix...
Défilé des étendards et des croix...Défilé des étendards et des croix...

Défilé des étendards et des croix...

Les méditations

Le retour du fils prodigue : qui ne recherche pas le bonheur ? Routier, ne cède pas à la tentation du « miroir aux alouettes » de la société de consommation ! Ton Père t'attend et t'offre son pardon et la force de poursuivre ta route…

Le souffle du Saint-Esprit. Si la crainte des incrédules et des indifférents te pousse à t'enfermer sur toi même, souviens-toi que Jésus est là qui vient à toi ! Ce soir à Vézelay il est présent parmi vous tous et il vous aide à poursuivre votre route. Il vous envoie, une fois délivrés de vos peurs, pour être témoin parmi la foule des indécis et des incroyants...

Les œuvres de la miséricorde. Au centre du tympan surmontant le portail de la basilique, le Christ Roi t'accueille avec à sa droite les saints qui sont les « gueux du Kyrie», tous ceux qui ont su aimer comme Jésus les a aimé. Scouts tu es destiné à servir et à sauver tes prochains aussi ne néglige pas ton devoir, quelles que soient les circonstances !

Le pardon. Comme il est difficile de pardonner ! Demandons à Jésus de nous accorder la miséricorde qui nous aide à accorder le pardon, force de résurrection…

Et même si nous dilapidons tous les biens que Tu nous à confié, Tu nous attends à la table du banquet !

Florilèges d'images éparses...Florilèges d'images éparses...
Florilèges d'images éparses...Florilèges d'images éparses...
Florilèges d'images éparses...Florilèges d'images éparses...
Florilèges d'images éparses...Florilèges d'images éparses...Florilèges d'images éparses...

Florilèges d'images éparses...

A la fin de la veillée, devant le chœur en émoi, le cercle de feu flamboyant  symbolise tous les routiers présents ce soir en la basilique de Vézelay.  

Le cercle de feu des lumignons...Le cercle de feu des lumignons...Le cercle de feu des lumignons...

Le cercle de feu des lumignons...

Pour en savoir un peu plus sur le rassemblement des scouts d'Europe à Vézelay en 2016 : 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jeannine Blanche 18/01/2017 18:39

Merci cher ami ! A bientôt peut-être !