Quarré les Tombes : le retour

Publié le par dromeur

Le grand chapiteau et la salle de restaurationLe grand chapiteau et la salle de restauration

Le grand chapiteau et la salle de restauration

Pendant les dix premières années, l'exposition de Quarré les Tombes était centrée exclusivement sur des artisans locaux. Elle s'est ensuite étendue au Morvan et à la Bourgogne toute entière et puis, après sa quinzième année d'existence, elle a pris l'ampleur qu'on lui connaît aujourd'hui. « Exposition des régions de France », elle rassemble aujourd'hui 26 départements après en avoir réuni jusqu'à 32 il y a quelques années. Cette expansion a semblé nécessaire au président de l'association, Francis Salamolard, afin d'éviter à cette dernière de s’essouffler et de péricliter. Une telle manifestation ne peut exister durablement en comptant exclusivement sur un public local : elle doit s'agrandir ou disparaître !

Une manifestation de cette ampleur doit respecter des normes de sécurité drastiques qui ont conduit les organisateurs à en diminuer la taille. Ayant couvert pour son 25e anniversaire jusqu'à 1500 m², un vaste chapiteau de 1200 m² abrite la plus grande partie des exposants. D'autres parmi les plus bruyants, se trouvent à l’extérieur ou à l'abri dans la salle des fêtes proche. Un second chapiteau plus petit s'y ajoute et sert de salle de restauration. La mairie a même été obligée de couper des arbres du parc qui auraient pu menacer le nombreux public présent sur le site durant ces quatre jours. 

Exposants dans la salle des fêtesExposants dans la salle des fêtes

Exposants dans la salle des fêtes

Un comité de sélection composé de cinq personnes choisit, parmi les nombreuses candidatures, les artisans en privilégiant les producteurs. Ceux qui ne font que vendre leurs produits ne sont pas conviés. Le ratio suivant est appliqué : 80 % dédié à la production et 20 % à la vente. Le président de l'association n'intervient pas dans ce choix, ce qui lui confère une certaine neutralité. Chaque année, les postulants sont nombreux. On vient en effet de toute la France pour être présent à Quarré. C'est une vitrine où il faut être dans le monde des artisans! De septembre à décembre de chaque année, tout se décide. On limite le nombre d'artisans dans chaque catégorie et on donne la préférence à ceux qui proposent des démonstrations en public.

Le public apprécie particulièrement de voir les exposants exercer leur art devant lui. Que ce soient les ferronniers perçant des trous "à l'ancienne" dans des barres de métal ou un chocolatier moulant divers objets, ces attractions sont particulièrement courues. Il est cependant nécessaire que celles-ci ne soient ni trop bruyantes, auquel cas elles doivent obligatoirement se situer à l'extérieur, ni trop longues car, pendant tout ce temps, les visiteurs ne parcourent pas les allées, ne consomment pas et ne visitent pas les autres stands.  

Bougies et peintures sur feuillesBougies et peintures sur feuilles

Bougies et peintures sur feuilles

 Parmi les démonstrations les plus marquantes, il y eut, voici quelques années, un tailleur sur pierre, extrêmement bruyant, un sculpteur sur bois se servant d'une tronçonneuse et le plus grand sabot de France réalisé par un sabotier du Gouloux, localité proche de Quarré les Tombes. J'ai dénombré cette année plus d'une dizaine d'artisans proposant des démonstrations de leur savoir-faire : deux ferronniers donnant sensiblement démonstration de la même tâche consistant au percement d'un trou dans une barre de fer chauffée au rouge au moyen d'un burin, activité physique, s'il en est ; un charpentier taillant « à l'ancienne » un pied de tabouret en chêne ; un bâtisseur de maison en troncs empilés les uns sur les autres, montrant sur l'un d'eux la taille que cela nécessite ; un fabriquant de haches anciennes maniant une forge à soufflet ; un couvreur taillant ses ardoises à la main ; une jeune luthière montrant la fabrication d'un violon ; un tisserand réalisant une écharpe sur un petit métier ; une jeune femme filant la laine au moyen d'un rouet ; une fabricante de ceintures montrant les différentes étapes de son ouvrage ; un chocolatier moulant des pièces gourmandes…

Démonstrations devant le publicDémonstrations devant le public
Démonstrations devant le publicDémonstrations devant le public
Démonstrations devant le publicDémonstrations devant le public

Démonstrations devant le public

On rencontrait également dans les allées Marco, animateur et chanteur vedette, Dame Fernande, personnage burlesque et morvandiau ainsi qu'un couple de musiciens chanteurs s'accompagnant d'un orgue de barbarie. Animations fournies gratuitement par la foire.  

 Les recettes proviennent de la tombola : 2400 billets vendus, des exposants eux-mêmes qui louent leur place, de la restauration et des boissons, 2000 cafés, 350 kg de frites et des annonceurs publicitaires. Les dépenses se répartissent entre les diverses animations, plus de 6000€, la location des chapiteaux, 18.000€, l'électricité fournie gratuitement aux artisans ou utilisé pour la cuisine, les fours et friteuses, le gardien de nuit avec son chien, 1400€ et enfin les différents efforts de communication, par exemple un article publié dans la magazine « Vents du Morvan ». Un gros budget de plus de 50.000€ toujours excédentaire jusque là ! C'est une véritable organisation, reposant en grande partie sur la quarantaine de bénévoles travaillant sur le site.

Le président, Francis Salamolard, se déclare « globalement satisfait » par la cuvée 2016 de l'exposition « promotion Quarré Morvan ». Malgré une baisse sensible de la fréquentation, surtout les deux premiers jours, en raison d'un mauvaise météo, les recettes ont été identiques à la saison précédente. Les exposants ont bien travaillé et désirent revenir l'année prochaine. Beaucoup de visiteurs venaient une première fois puis revenaient le lendemain pour faire leurs achats. Ainsi, un tableau de l'Atelier du Roncier a été vendu le dernier jour pour 1600€. Les couteliers « les tranchants du Morvan » ont écoulé la totalité de leur stock et ont reçu de nombreuses commandes.  

L'année prochaine marquera le 30e anniversaire de l'association. Les bénévoles, bien que nombreux, étant assez âgés, il serait bon que la jeune génération prenne le relais. Le président lui-même aspire à passer la main...

En conclusion, je vous présente ici une interview du président de l'association réalisée lors de l'exposition : 

Le président nous présente son exposition

A noter : diverses démonstrations dont je parle ici feront l'objet d'articles dans les jours prochains constitués principalement de vidéos tournées à l'occasion de la foire.

Cet article fait suite à un premier article du 24 avril 2016 que vous trouverez ici : 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article